Cyclisme: Van Melsen reste dans son équipe, il deviendra directeur sportif des jeunes

Un nouveau rôle pour le Hombourgeois dans l’équipe wallonne.
Un nouveau rôle pour le Hombourgeois dans l’équipe wallonne. - Photonews

« Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux lancera son équipe de développement dès le 1er janvier 2023 sous la direction de Kevin Van Melsen. Coureur historique de notre équipe depuis 2009, le Belge refermera sa carrière professionnelle à l’automne 2022 pour endosser dans la foulée le rôle de Directeur Sportif de la nouvelle équipe de développement d’Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux », a communiqué ce lundi la formation wallonne.

Une annonce qui intervient un jour à peine après l’officialisation de la fin de carrière du citoyen de Lontzen, bien décidé à tout donner sur le vélo jusqu’au terme de son contrat de coureur. Il vient d’ailleurs de partir en stage afin de préparer au mieux ses prochaines courses.

Et il peut d’autant mieux préparer cela qu’il a l’esprit tranquille pour la suite, sa reconversion étant déjà actée pour 2023. Elle sera d’autant plus aisée à aborder que Kevin Van Melsen va rester dans une structure qu’il connaît par cœur, puisqu’il l’a rejointe en 2009.

L’équipe wallonne en dit plus sur le nouveau projet que chapeautera Kevin Van Melsen. « Soucieuse de la formation des jeunes, la structure Continuum Sports Belgium, qui chapeaute déjà les équipes UCI World Team Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux et UCI Cyclo Cross Team Tormans, se dotera d’une équipe UCI Continental Team dès le 1er janvier 2023, pleinement intégrée dans sa pyramide. Inscrite au niveau UCI Continental Team, cette nouvelle équipe proposera un programme national et international à une quinzaine de jeunes talents wallons, belges et internationaux. Elle ouvrira également la porte à un large programme à l’échelon professionnel, en intégrant sur certaines épreuves le noyau professionnel à celui du développement avec l’objectif de détecter les talents qui feront briller Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux dans le futur », dit encore l’équipe wallonne.

« Il sera le formateur idéal »

Jean-François Bourlart, le CEO de Continuum Sports Belgium, réagit à la nomination de Kevin Van Melsen.

« Je suis très heureux que Kevin ait accepté d’endosser le rôle de directeur sportif dans ce projet. C’est un cadre, qui a gravi les échelons avec notre projet. Capitaine de route et très à l’écoute des jeunes coureurs qui ont intégré notre structure World Tour, je suis convaincu qu’il sera le formateur idéal pour guider les coureurs de notre équipe Continentale. »

Van Melsen : « Honoré de faire partie de ce projet »

Kevin Van Melsen est évidemment ravi de cette nouvelle opportunité. « « Je suis très heureux et honoré de faire partie de ce projet. Après 12 ans de carrière chez les professionnels, je vais pouvoir mettre mon expérience au service des plus jeunes, ce qui sera pour moi une expérience enrichissante. Nous sommes déterminés à pouvoir exploiter au mieux les qualités de nos futurs coureurs en leur permettant de performer avec le meilleur matériel possible et en suivant un plan annuel adapté à chacun d’entre eux. De cette manière, nous voulons préparer nos coureurs à passer un cap dans leur carrière et, espérons-le, à intégrer notre équipe World Tour à terme. »

Cyclisme: Kevin Van Melsen officialise sa décision de stopper sa carrière pro

Le Hombourgeois va refermer un gros chapitre.
Le Hombourgeois va refermer un gros chapitre. - Photonews

« Aujourd’hui est venue l’heure de vous faire part de la fin d’un important chapitre de ma vie ! J’ai décidé d’arrêter ma carrière en tant que cycliste professionnel à la fin de cette saison. Même si cette décision est mûrement réfléchie depuis un moment maintenant, j’aurai certainement un gros pincement au cœur pendant les mois qui arrivent… », indique le sympathique cycliste hombourgeois dans un communiqué publié ce dimanche sur le site de son équipe, Intermarché-Wanty-Gobert.

Une équipe dont il a accompagné le développement pas à pas tout au long de ces 14 années de fidélité.

Ce choix n’est pas vraiment une surprise. L’interview qu’il avait accordée tout récemment à nos confrères d’Antenne Centre en disait assez long sur la réflexion que le cycliste menait et même si rien n’était encore officiel, on sentait bien, à travers ses propos, qu’une fin de carrière était à l’ordre du jour.

Du haut de ses 35 ans, le citoyen de Lontzen a tout connu dans le peloton, y compris le Tour de France et les plus grandes courses du WorldTour. Il se prépare ainsi à refermer, en fin d’année 2022, « un chapitre de 23 ans de compétitions dont 12 années en tant que professionnel. Une carrière professionnelle qui n’a pas été un long fleuve tranquille avec de multiples opérations et ennuis de santé au début de celle-ci. J’ai malgré tout toujours su me relever et repartir de l’avant ! »

Dans le communiqué publié par son team, il revient aussi sur quelques moments marquants de sa longue carrière.

Le championnat de Belgique sur route junior

« Que de souvenirs depuis l’âge de 13 ans avec de nombreux voyages, de nombreuses victoires chez les jeunes avec en prime le championnat de Belgique sur route junior. Toute ma jeunesse, je l’ai passée au sein du VC Ardennes avec une belle bande de copains et des souvenirs inoubliables. Nous étions toujours bien entourés et j’ai eu la chance d’avoir croisé le chemin de mon premier entraîneur Jean-Marie Ledent. Une icône de ce club qui a su me mettre sur le bon chemin dès mon plus jeune âge. Ensuite était venu le temps d’essayer d’atteindre mon objectif de passer un jour professionnel. C’est donc en 2009 que j’ai rejoint la structure dans laquelle je suis actuellement, anciennement appelée « Vérandas Willems » qui évoluait à cette époque au niveau continental. Je me souviens encore de ce premier rendez-vous dans une station essence pour signer ce premier contrat en compagnie de Jean-François Bourlart ! J’étais loin d’imaginer que 14 ans plus tard, nous serions toujours ensemble dans la même structure ! Je n’ai certes pas récolté de gros résultats malgré le fait que j’en étais peut-être capable. Mais aurais-je pu faire une aussi longue carrière ? », s’interroge le coureur, qui ne veut nourrir aucun regret, même s’il est par exemple passé près d’un podium à Paris-Tours 2014.

Un problème de chaîne à quelques kilomètres de l’arrivée en avait décidé autrement…

« Dès le début, j’ai trouvé ma place »

« Dès mon début dans l’équipe, j’y ai trouvé ma place. Celle d’un équipier sur qui on peut toujours compter », reprend Kevin Van Melsen, exemplaire de bout en bout dans son rôle d’équipier. « Grâce à cela, j’ai toujours été récompensé par un nouveau contrat. Mais pas seulement. J’ai eu l’occasion de parcourir le monde entier et de participer aux plus grandes courses du monde. J’ai quasiment fait toutes les classiques, un Tour d’Espagne, et l’apothéose en 2019 avec le Tour de France. Des moments inoubliables, des rencontres extraordinaires. Que ce soit avec mes équipiers, notre staff, mais aussi avec tous les sponsors. »

Le Hombourgeois a aussi traversé des moments très difficiles durant sa carrière : « La perte de 2 équipiers, Rob Goris et Antoine Demoitié, qui nous ont quittés bien trop tôt ! »

Et Kevin Van Melsen de poursuivre, en procédant aussi aux remerciements d’usage, bien entendu. « Si j’ai pu arriver là où je le voulais depuis si jeune, je le dois en grosse partie à ma famille. Mes parents qui se sont coupés en deux pour m’accompagner chaque week-end sur les compétitions et qui me suivent toujours 23 ans plus tard. À mon frère et à ma sœur qui m’ont toujours soutenu alors que j’ai monopolisé une grosse partie de l’attention durant toutes ces années. Je les remercie de ne m’en avoir jamais tenu rigueur. Et évidemment Ophélie que j’ai eu la chance de rencontrer grâce à cette équipe et avec qui j’ai fondé une merveilleuse famille ! Être la femme d’un coureur, d’autant plus quand on a des enfants en bas âge, n’est pas une chose facile à gérer au quotidien. Malgré la difficulté que cela comporte, elle a toujours été à mes côtés pour me soutenir et me suivre dès qu’elle le pouvait ! Sans cette famille extraordinaire, il m’aurait été impossible de pouvoir faire de mon hobby, mon métier ! J’ai également eu la chance d’avoir des supporters incroyables qui ont toujours été là pour m’épauler que ce soit dans les bons comme dans les moins bons moments ! J’ai pu compter aussi sur de supers compagnons d’entraînement tout au long de ma carrière. Je pense énormément à Robert, lui qui m’a certainement le plus supporté et qui nous a malheureusement quittés bien trop tôt ! Un énorme Merci à José, mon pilote quand je roule derrière le scooter, toujours de bonne humeur que je roule 2h ou 6h et peu importe les conditions climatiques ! Toujours disponible pour me conduire à l’aéroport ou autre. »

Et de conclure : « Je suis fier d’avoir pu parcourir ce long chemin. Le vélo a été pour moi une superbe école de vie, cela m’a permis de m’affirmer, de me dépasser et d’avoir une force de caractère pour pouvoir toujours se relever même dans les moments les plus difficiles ! Merci à mon équipe, tous mes Directeurs Sportifs, soigneurs, mécaniciens, médecins, kinésithérapeutes, secrétaires, responsables de presse ainsi que nos sponsors ! Sans toutes ces personnes mon rêve de coureur professionnel n’aurait jamais pu se réaliser ! »

Reste désormais à savoir ce que l’avenir lui réserve, mais cela, c’est une autre histoire et avant d’y songer, nul doute qu’il aura à cœur de terminer son parcours exemplaire en beauté lors des courses qu’il lui reste à disputer d’ici la fin de l’année et de son contrat…

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Melsen (c.f. Merelbeke)Lontzen (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Sport régional