Standard: voici pourquoi le mercato n’a pas encore vraiment commencé

Photonews
Photonews

En marge de la présentation du calendrier de la nouvelle saison en Pro League (le Standard lancera la saison le 22 juillet à 20h45 contre La Gantoise), le nouveau CEO du Standard Pierre Locht (qui a été formellement élu mardi soir comme nouvel administrateur au sein du CA de la Pro League) a évoqué brièvement le mercato actuellement calme en bord de Meuse. « Je suis surtout là pour le calendrier, je ne vais pas m’éterniser sur le sujet » a-t-il souri. « Pour dire un petit mot là-dessus, comme depuis la reprise du club par 777 Partners, l’idée est de prendre le temps pour faire les bons choix et se tromper le moins possible. Cela a été le cas pour le choix de management, pour le choix du staff et ce sera également le cas pour le choix des joueurs. Il faut essayer d’être au maximum le plus juste dans ce qui est décidé et cela demande un peu de temps. Ce qui est important pour nous, c’est que le coach découvre ce qu’il a aujourd’hui à sa disposition. Il y a une liste de joueurs qui est prête. Il y a une analyse du noyau et des besoins qui est prête. Maintenant, on doit la valider avec le coach puisqu’il va être le principal concerné. Il faut qu’il confirme qu’il a la même vision sur les postes à recruter en priorité. Pour ça, il a besoin d’un minimum de temps pour juger tous les joueurs et les voir un peu à l’oeuvre. On va attendre encore un peu pour recruter pour donner cette possibilité au coach. Combien de temps est-il nécessaire ? Il n’y a pas vraiment de délai donné. Cela va se faire petit à petit. Cela ira peut-être très vite pour certains choix, pour d’autres il faudra plus de temps. On a un feed-back régulier. C’est aussi sa demande actuellement de ne pas agir trop vite pour avoir le temps de voir tout le monde. Des internationaux viennent à peine de rentrer, d’autres doivent encore le faire, il y a seulement le premier match amical qui vient ce samedi. Nous sommes prêts mais on veut faire les choses dans le bon ordre. »

Ce mercato concernera également l’équipe U23 (dont le parcours dans l’antichambre commencera le 13 août au FC Bruges NXT) qui ne sera donc pas entraînée par Will Still comme l’a confirmé Pierre Locht. « Pour le Standard, ce sera une équipe à part entière au sein du club », a-t-il rappelé sur l’estrade de la Pro League. « La formation et la post-formation des jeunes sont importantes à nos yeux. Même s’il n’est pas possible de monter, l’ambition est de faire le mieux possible. Pour les jeunes, cela va être la possibilité d’apprendre à gagner dans un contexte plus relevé. La difficulté pour une jeune est qu’on lui demandait de déjà être à 18, 19 ans au maximum avant d’être déjà poussé par la génération suivante. Maintenant, on va leur offrir également un parcours plus logique et plus normal de mûrir jusque 21, 22 ou même 23 ans. Nous sommes conscients de la difficulté qu’offre cette Challenger Pro League et on doit chercher des profils de joueurs de 20, 21 ans qui ont déjà une expérience de ce niveau. Là aussi, on veut prendre le temps de bien faire. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard