Feu vert pour le projet expérimental d’école secondaire de danse à Liège

Feu vert pour le projet expérimental d’école secondaire de danse à Liège
Olympe Tits

Le projet, mené par la Mosa Ballet School et l’athénée Charles Rogier de Liège, vise à créer en Fédération Wallonie-Bruxelles une école de formation de renommée internationale dont les diplômés pourront directement intégrer les meilleures compagnies de danse.

Les élèves auront parallèlement la possibilité d’y suivre leurs six années du secondaire, et de décrocher ainsi leur certificat d’études du secondaire supérieur (CESS).

Leurs cours généraux seront assurés par l’athénée Charles Rogier à raison de 20 à 25 périodes hebdomadaires selon les degrés d’enseignement. Les cours de danse seront, eux, prodigués par la Mosa Ballet School.

Ce nouveau cursus doit débuter dès cette rentrée scolaire 2022 déjà. Nonante élèves y sont déjà inscrits, dont 23 Belges (18 francophones et 5 néerlandophones). Le reste des inscriptions se répartissent sur pas moins de 14 nationalités différentes.

Si l’enseignement général délivré par l’athénée Charles Roger sera gratuit, les cours de danse seront en revanche soumis à des droits d’inscription de plusieurs milliers d’euros par an, ce qui a suscité quelques interrogations mardi en commission sur certains bancs parlementaires.

La Mosa Ballet School s’est toutefois engagée à accorder des bourses pour ses élèves financièrement moins favorisés, a assuré la ministre de l’Éducation, Caroline Désir (PS). Le projet sera évalué après une période de sept ans.

Le décret validant ce projet expérimental a été approuvé mardi par la majorité PS-MR-Ecolo. Dans l’opposition, le PTB et les Engagés se sont abstenus. Le texte devrait être définitivement approuvé sous quinzaine en séance plénière.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en LIEGE VILLE