90 policiers de la zone boraine mobilisés pour la braderie de Boussu

Les policiers borains collaboreront avec la police nationale française.
Les policiers borains collaboreront avec la police nationale française. - Police boraine

Sur les trois jours, environ 90 policiers sont prévus.

Mais également :

– Le placement de cinq caméras fixes temporaires disposées en des lieux dits stratégiques afin de sécuriser l’événement mais également ses alentours. « Ces caméras placées pour l’occasion sont bien entendu reliées à notre centre de vidéosurveillance et ce, au même titre que nos caméras urbaines », précise la police boraine.

– La présence le samedi et le dimanche de deux représentants de la police nationale française (issus de la circonscription de Valenciennes). « En effet, dans le cadre de la coopération internationale et conformément aux accords signés entre les deux pays, des collaborations peuvent être mises sur pied de façon à lutter contre la criminalité transfrontalière », précise la police boraine, avant d’ajouter : « Lorsqu’ils sont présents sur notre territoire et dans le cadre d’une collaboration ou de patrouilles mixtes, les policiers français bénéficient des mêmes compétences que leurs homologues belges. Leur présence permet également la consultation des bases de données françaises, un plus dans le cas de contrôles de résidents français ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Boussu (Hainaut)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers