Intempéries: «Beaucoup d’espoir» après la visite des ministres Jeholet et Daerden

Intempéries: «Beaucoup d’espoir» après la visite des ministres Jeholet et Daerden
Belga

Ils se sont rendus dans trois établissements scolaires qui ont subi des dégâts importants en raison des crues de juillet 2021. Les autorités locales ont profité de leur venue afin de leur demander une aide financière pour la reconstruction ou la rénovation de leurs infrastructures. Les travaux nécessaires dans ces trois établissements, situés dans des quartiers à l’indice socio-économique bas, sont importants.

Début de semaine, la bourgmestre Muriel Targnion avait dressé le bilan complet des inondations lors d’une séance du conseil communal. Elle avait ainsi expliqué que la rénovation de l’École de l’Est avait été estimée à plus de deux millions d’euros et que la reconstruction de celle d’Ensival avait été évaluée à 10,2 millions. En ce qui concerne le Conservatoire, qui va bientôt vivre son 150e anniversaire, 7,3 millions seront nécessaires pour les travaux.

« Cette visite représente un réel espoir. Il est urgent de reconstruire, mais aussi de reconstruire mieux (les bâtiments endommagés) », a commenté l’échevin en charge des Travaux, Maxime Degey. « Les programmes sont ambitieux et couteux. A Ensival, l’objectif est de démolir, puis de reconstruire. A l’Ecole de l’Est, on est dans une rénovation intelligente, avec économie d’énergie et un aménagement plus réfléchi. Le programme financier de la Ville est prévu jusqu’en 2024. Il est clair que chaque euro que l’on va devoir investir pour les inondations signifie que des projets prévus devront être retardés ou abandonnés ».

Les ministres de la FWB se sont engagés à faire leur possible, tout en précisant que les aides financières n’étaient pas extensibles. « L’objectif était de prendre connaissance des besoins importants et des projets en cours au niveau de Verviers. Nous sommes dans une phase d’analyse », a expliqué le ministre Daerden, en charge du Budget et de la Fonction publique. Ce dernier a également rappelé les budgets spécifiques mis en place pour compléter l’intervention des assurances. « Il y a, d’abord, le budget lié aux inondations. Nous avons 25 millions pour l’ensemble des villes et communes touchées par les crues. Et puis, il y a l’ensemble des plans d’investissement dans l’enseignement lié aux mutations climatiques. Un milliard a été dégagé par la FWB pour les années à venir au-delà des budgets classiques. Il faut voir comment Verviers peut s’inscrire dans ces différents plans », selon lui.

Pour le ministre-président de la FWB, il est nécessaire d’accorder une priorité aux communes touchées par les inondations. « Au niveau de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous ne disposons pas de moyens démesurés, mais nous allons considérer Verviers comme une urgence », a-t-il conclu lors de la visite.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Ensival (c.f. Verviers)Verviers (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION