Etats-Unis: Joe Biden confirme qu’il nommera une femme noire à la Cour suprême

Etats-Unis: Joe Biden confirme qu’il nommera une femme noire à la Cour suprême

Le président démocrate, qui avait fait cette promesse pendant sa campagne, a précisé, lors d’une allocution à la Maison Blanche, ne pas avoir arrêté son choix et vouloir le rendre public « à la fin du mois de février ».

Il a ajouté avoir deux certitudes : « La personne que je nommerai aura des qualifications, une personnalité, une expérience et une intégrité extraordinaires. Et cette personne sera la première femme noire nommée à la Cour suprême ».

Un magistrat noir, Clarence Thomas, siège actuellement à la Cour suprême, qui compte neuf membres nommés à vie.

Sur les 115 juges ayant siégé en son sein depuis sa création, il n’y a eu que cinq femmes, quatre blanches et une hispanique, et deux hommes noirs.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden, élu avec le soutien des électeurs noirs, cherche à augmenter la diversité dans les tribunaux fédéraux du pays.

Jeudi, il a rendu un hommage appuyé au juge Breyer, 83 ans dont 28 au sein du temple du droit américain.

« C’est un juge exemplaire, équitable avec les parties, courtois envers ses collègues, prudent dans son raisonnement » et qui a « travaillé sans relâche à donner corps à l’idée que le droit existe pour aider les gens », a déclaré le président.

Le magistrat progressiste, qui quittera ses fonctions à l’été, a pour sa part livré un plaidoyer pour l’Etat de droit. « Notre pays est compliqué », avec ses 330 millions d’habitants aux origines, religions et opinions variées, a-t-il noté. « Pourtant, ils ont décidé de résoudre leurs principales différences par le droit ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde