En une semaine, les joueurs du Standard sont passés de trop gentils… à bad boys!

En une semaine, les joueurs du Standard sont passés de trop gentils… à bad boys!
PhotoNews

En sept jours à peine, le Standard de Liège a fait un bond de géant au classement. On ne parle pas ici de celui de la Jupiler Pro League, mais bien de celui des équipes les plus averties au sein de celles-ci. Avant le derby à Seraing, les joueurs de Mbaye Leye passaient un peu pour des gentils garçons. Voire trop gentils même parfois, en n’osant pas faire la faute utile pour couper un contre adverse, par exemple. En effet, en six rencontres, les Liégeois n’avaient pas encore connu d’expulsion. Mais ils se sont bien rattrapés, en une petite semaine seulement.

Avec l’exclusion de Moussa Sissako au Pairay, ainsi que celles d’Ameen Al-Dakhil et Collins Fai lors du Clasico, le Standard fait désormais partie des équipes les plus averties de notre championnat ! Au classement des cartes rouges reçues, les Rouches sont à égalité avec le Beerschot, Zulte Waregem et Ostende. Tandis que, au niveau des bristols jaunes, seul Courtrai fait pire (31, pour 25 au Standard, qui est à égalité avec OHL).

Ce qui signifie également que, en deux rencontres, les Liégeois ont été autant expulsés que sur l’entièreté de la saison régulière en 2018/2019, ce qui représente tout de même trente matches !

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Standard