Nouvelles inondations dans le Namurois: situation catastrophique à Dinant (photos)

Vidéos
Nouvelles inondations dans le Namurois: situation catastrophique à Dinant (photos)
Captures Facebook

Ce samedi, tous les Namurois retenaient leur souffle à l’approche des nuages gris et des coups de tonnerre. Les sinistrés de la semaine dernière redoutaient de se voir à nouveau touchés par des pluies violentes. En début de soirée, ce fut pourtant le cas. Les orages s’abattent sur la province de Namur, depuis 19h.

Un mur s’est effondré à La Plante.
Un mur s’est effondré à La Plante. - Facebook Loredane LMT

La chaussée de Dinant à Wépion, déjà largement noyée la semaine dernière, a encore été touchée. « Un mur de brique s’est effondré à cause de l’eau », révèle Pierre Bocca, le chef des pompiers de la zone NAGE. « On évacue les gravats rapidement pour s’assurer que personne ne passait par là et n’a été piégé. C’est délicat, car il ne faut pas non plus provoquer de glissement supplémentaire », a expliqué le bourgmestre Maxime Prévot qui assistait aux opérations. C’est le mur de la villa Legrand, abandonnée, qui a cédé sous le poids des terres, chaussée de Dinant à La Plante.

La chaussée a été fermée à la circulation à hauteur du casino de Namur. La police a fait évacuer une dizaine d’habitations, demandant à la population de se faire héberger chez leur famille.

La Ville de Namur a mis à disposition des logements d’urgence pour les personnes ne pouvant être relogées chez des proches.

Le mur effondré à La Plante.
Le mur effondré à La Plante. - M.P.
Les familles ont été évacuées par mesure de précaution.
Les familles ont été évacuées par mesure de précaution. - M.P.
La Plante ce samedi soir.
La Plante ce samedi soir. - M.P.

On ne déplore heureusement pas de victimes. Mais la stabilité des bâtiments est engagée. Le bourgmestre Maxime Prévot s’est rendu sur place en urgence.

De l’eau et de la boue dans la cour des gens à Bomel.
De l’eau et de la boue dans la cour des gens à Bomel. - V.L.
A Bomel.
A Bomel. - V.L.
L’eau est montée rapidement.
L’eau est montée rapidement. - V.L.

Les villages de Cognelée, Vedrin et Bomel, aussi ont été frappés par les fortes pluies. « Une quantité d’eau pareille, je n’ai jamais vu », confie le Commandant Bocca.

A Vedrin, une maison de repos a dû être évacuée. « Les infiltrations d’eau ont provoqué des problèmes sur le réseau électrique. Les résidents ont été confiés soit dans leur famille soit sans d’autres maisons de repos », continue le bourgmestre.

Des images spectaculaires de torrents dans les rues circulent sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’opérations de pompage d’eau ont eu lieu, certains quartiers étant littéralement sous eau comme le Fond d’Arquet. Un torrent d’eau a aussi dévalé sur Bomel.

Les pompiers interviennent sur des dizaines d’endroits en simultané. Les interventions concernent surtout des routes inondées et quelques caves sous eaux.

La catastrophe à Dinant

Toute la vallée de la Meuse semble être touchée. La chaussée de Dinant à Profondeville est sous eaux.

Toute la vallée de la Meuse est touchée.
Toute la vallée de la Meuse est touchée. - V.L.

La corniche de Lustin a été fermée à la circulation à cause de coulées de boues.

La corniche de Lustin fermée à la circulation.
La corniche de Lustin fermée à la circulation. - V.L.

Les orages redoutés sont aussi tombés sur le sud de la province. À Dinant, la situation est catastrophique. Un torrent d’eau a descendu la rue de Bonsecours, emportant avec lui de nombreuses voitures.

L’eau a deferlé avec une force incroyable.
L’eau a deferlé avec une force incroyable. - Dinaphi
Le bas de la rue de Bonsecours à Dinant.
Le bas de la rue de Bonsecours à Dinant. - Facebook Richard Fournaux

Le torrent a aussi dévalé la route de Philipeville épargnant de justesse le poste de pompier. Les eaux venant de Onhaye ont dévalé sur la Ville qui se retrouve bloquée jusqu’au pont Charles de Gaulle.

Un torrent d’eau à Dinant.
Un torrent d’eau à Dinant. - Facebook Richard Fournaux

Les eaux dévalent sur Dinant depuis les hauteurs.
Les eaux dévalent sur Dinant depuis les hauteurs. - D.M.

Le centre de la ville est fortement touché ainsi que Bouvignes avec beaucoup d’eau dans la rue Fétis.

L’eau est arrivée jusqu’à Bouvignes.
L’eau est arrivée jusqu’à Bouvignes. - C.B.

A Bouvignes.
A Bouvignes. - C.B.

A Bouvignes.
A Bouvignes. - C.B.

L’eau a été semblable à un torrent ! Les habitants sont sous le choc.

A Bouvignes.
A Bouvignes. - C.B.
A Bouvignes.
A Bouvignes. - C.B.
A Bouvignes.
A Bouvignes. - C.B.

Le quartier de la gare a été particulièrement touché également. «Il y a 50 cm d’eau et 5 voitures qui obstruent le passage à niveau», explique l’échevin Robert Closset. D’autres voitures ont par ailleurs été emportées par les eaux. «Il y a 25 voitures qui ont été emportées et le tarmac de la route de Philippeville se détache et vient percuter les rails de chemin de fer. « Cela fait 57 ans que j’habite Dinant comme riverain de la Meuse, je n’ai jamais vu ça», ajoute l’ancien bourgmestre de Dinant et actuel député provincial Richard Fournaux.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers