Mesures de faveur pour des coups et un trafic de stupéfiants à Yvoir

Des sacs de cannabis retrouvés lors de la perquisition.
Des sacs de cannabis retrouvés lors de la perquisition. - Jean-Paul Cailleux (illustration)

Une suspension simple du prononcé et une simple déclaration de culpabilité, sur base du dépassement du délai raisonnable, ont été prononcées mardi matin par le tribunal correctionnel de Dinant à l’encontre de deux hommes poursuivis pour des faits de coups et blessures commis le 17 octobre 2015 à Yvoir. L’un d’eux était également poursuivi pour trafic de stupéfiants et culture de cannabis, entre décembre 2013 et octobre 2017.

Les deux prévenus, des cousins, s’en étaient pris à une de leur connaissance alors qu’ils rentaient d’une soirée. « J’ai entendu du bruit chez moi et j’ai vu quelqu’un sortir par derrière et partir en courant. On l’a rattrapé et on s’est battu », indiquait l’un d’eux.

La victime a reçu divers coups, dont des coups de couteau au niveau d’une main. Un de ses amis, qui dormait dans une voiture, avait été menacé avec un couteau après être intervenu.

Dans la foulée, une perquisition menée au domicile où les faits ont été commis a permis de trouver des sacs contenant du cannabis et du matériel de culture dans une pièce aménagée.

Le parquet de Namur avait requis des peines de 30 mois et 2 ans de prison. Et une peine supplémentaire de 12 mois pour le trafic de stupéfiants.

BELGA

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Yvoir (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers