Le port du masque en extérieur c’est fini à Tournai, Mouscron et Ath ce 1er juillet

Une décision prise conjointement par les trois bourgmestres.
Une décision prise conjointement par les trois bourgmestres. - Bernard Libert

Le 9 juin, la Ville de Bruxelles avait annoncé la fin du port du masque en extérieur, 12 jours plus tard, c’est désormais au tour de Mouscron, Ath et Tournai d’emboîter le pas. Le bourgmestre tournaisien, Paul-Olivier Delannois, avait demandé encore un peu de patience, voici les citoyens récompensés de leurs efforts. Le masque en extérieur dans les entités de Tournai, Mouscron et Ath, c’est terminé dès ce 1er juillet. « Je ne m’occupe jamais de ce qui se passe ailleurs », a déclaré le maïeur tournaisien, « nous ne voulions pas lever le port du masque obligatoire en extérieur parce que Bruxelles l’a fait. Nous voulions des faits concrets. Bruxelles a peut-être voulu faire passer comme message que la Ville aidait à la libération, ce sont des bêtises ». Les entités de Mouscron, Tournai et Ath, ont demandé conseil à Yves Coppieters, épidémiologiste et professeur de santé publique à l’ULB. « Pour que nous puissons permettre à la population de ne plus porter le masque en extérieur, il a préconisé un taux de vaccination de 80 % pour les plus de 65 ans ». Deux doses de vaccination semblent être le bon compromis pour la levée du port du masque en extérieur. Et dans les communes de Tournai, Mouscron et Ath, on va dans la bonne direction. « Dans l’idéal, il faut aussi 70 % pour les 55-64 ans et 50 % pour les plus de 45 ans ».

Gestes barrières

Dans les trois communes, ce taux est pratiquement atteint. « Nous avons donc décidé de lever l’obligation du port du masque dans les trois villes, le même jour, soit le jeudi 1er juillet prochain », a indiqué Paul-Olivier Delannois. « Aujourd’hui, le nombre de cas positifs est très bas. Les chiffres nous confortent : la maladie perd du terrain. Mais il faut à présent inciter les jeunes, dès 16 ans, à se vacciner », a ajouté Brigitte Aubert, bourgmestre de Mouscron. « J’insiste aussi sur la vaccination des jeunes. Il faut taper sur le clou », a ajouté le bourgmestre d’Ath, Bruno Lefebvre.

Les trois bourgmestres insistent : « On ne dit pas qu’il ne faut plus porter de masque dès le 1er juillet. C’est une question de bon sens. Là où il y a une forte concentration de population, il faut porter le masque. Tout n’est pas fini, il faut rester prudent quand on voit ce qu’il se passe dans d’autres pays », conclut Paul-Olivier Delannois. Tournai a déjà vacciné 120.000 personnes depuis le début de la campagne de vaccination. Les ministres se félicitent d’ailleurs de l’efficacité du centre tournaisien.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU TOURNAISIS