Coups sur des enfants: pas de peines compémentaires pour les Goemans et Dervin

Coups sur des enfants: pas de peines compémentaires pour les Goemans et Dervin

Sébastien Goemans et sa sœur Catherine Goemans avaient été condamnés par la cour d’assises de Liège à des peines de 30 ans de prison tandis que Fabian Dervin avait été condamné à une peine de 25 ans de prison. Ils avaient été reconnus coupables d’avoir commis l’assassinat de Sébastien Boissart la nuit du 22 au 23 décembre 2017.

Lors de l’enquête précédant l’examen du dossier devant la cour d’assises, des faits de maltraitance commis sur les enfants de Catherine Goemans avaient été mis en évidence. Ces faits avaient été disjoints, faisant l’objet d’un renvoi devant le tribunal correctionnel. Les images des violences infligées aux enfants avaient été diffusées à travers deux enregistrements lors des débats devant la cour d’assises.

Les faits de coups et blessures ou de non-assistance à personne en danger ont été partiellement reconnus par les prévenus. Des préventions de coups contre deux enfants ont été retenues contre Catherine Goemans. Les faits de non-assistance à personne en danger ont été retenus contre Sébastien Goemans et Fabian Dervin.

Les prévenus ont bénéficié du principe de l’absorption et n’ont pas été sanctionnés de peines complémentaires.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers liégeois