Un premier concert test ce vendredi soir à Spa pour que revivent les spectacles

Eliane Reyes assurera la première partie d’Ykons.
Eliane Reyes assurera la première partie d’Ykons. - Montage S.P.

Pour pénétrer dans la salle, les quelque 220 spectateurs, qui resteront assis, masqués et cantonnés dans leur bulle durant le spectacle, devront montrer patte blanche – ou plutôt nez vierge de toute trace de coronavirus. Ils seront en effet soumis, tout comme les journalistes et les artistes présents, à un test rapide et à un test salivaire. Un troisième test est ensuite prévu vendredi prochain.

Objectif avoué de ce concert, auquel assisteront notamment le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Pierre-Yves Jeholet et la ministre de la Culture en FWB Bénédicte Linard : prouver qu’avec des protocoles stricts, le secteur de la culture peut rester ouvert, y compris en cas de reprise épidémique.

« Cette initiative, comme d’autres, permettra, grâce aux données récoltées et à leur décryptage, d’accueillir du public même si les chiffres de contaminations remontent », expliquait ainsi récemment Charles Gardier, député wallon MR et co-organisateur des Francofolies de Spa, à l’initiative du spectacle de ce vendredi.

Le monde de la culture, soutenu par la ministre Linard, plaide depuis plusieurs mois pour l’organisation de différents événements tests. Mais il s’est longtemps heurté au refus du comité de concertation avant que celui-ci ne donne finalement son feu vert, permettant à la Belgique de suivre, avec retard, l’exemple de l’Espagne, des Pays-Bas ou de la Grande-Bretagne.

En mars, quelque 5.000 personnes ont ainsi pu participer, sans distance, à un concert-test à Barcelone. Aucun signe de contagion n’y a été repéré. Aux Pays-Bas, le gouvernement a organisé un festival de musique dans la banlieue d’Amsterdam. Les participants ont pu y accéder après avoir présenté un test PCR négatif. Une boîte de nuit a également pu ouvrir ses portes début mars, permettant d’évaluer différents scénarios. Et en Grande-Bretagne, une discothèque de Liverpool a accueilli 3.000 personnes pour la deuxième soirée-test organisée par les autorités afin d’y évaluer les risques de contagion.

Le concert sera retransmis en direct sur la page du groupe et du centre culturel avec également une traduction en langue des signes.

Notre sélection vidéo
Aussi en VERVIERS ET SA REGION