Le RCNMB est le porte-parole du sport nautique dans la région Mons-Borinage

Le club montois compte environ 175 affiliés.
Le club montois compte environ 175 affiliés. - Marcello Coda

Le site du Grand Large à Mons a pris une nouvelle dimension au début des années 1960 suite à son extension. Les premiers membres du Royal Club Nautique de Mons et du Borinage (RCNMB) circulaient déjà à l’époque sur ce plan d’eau. L’association a vu le jour en 1952. « Je ne suis pas en mesure de vous donner l’histoire précise, mais ils étaient une quinzaine de personnes au départ », explique Alain Hanot, président du club montois. « Tous des drivers qui pratiquaient la voile. Ils ont peut-être décidé de former un groupe à force de se croiser. »

Le RCNMB s’est développé au fil des ans. Aujourd’hui, l’association a plusieurs cordes à son arc. « Le motonautisme est arrivé dans le club une dizaine d’années après sa naissance. La section dédiée au jet-ski est apparue dans les années 1980. Elle a pris de l’ampleur quand Renaud Urbain, un pilote de la région, a signé de très bons résultats sur la scène internationale. Cela remonte à la fin des années 90. » Le ski nautique et le wakeboard, avec le MONsurf & Chill géré par Giuliano Rous, se sont aussi ajoutés à la liste des sections de l’association qui se rapproche des 70 ans.

La voile comme source

D’autres disciplines ont aussi animé les affiliés de l’association montoise, mais elles ne sont plus à l’ordre du jour. « La planche à voile a eu son essor mais nous n’en voyons plus au Grand Large », observe Alain Hanot. « Les amateurs de ce sport préfèrent sans doute le barrage de l’Eau d’Heure. Nous avions aussi la possibilité de faire du parapente dans le passé. Nous étions accrochés au bateau et une sorte de parachute nous envoyait dans les airs. Nous ne pouvons plus faire ce sport plus extrême qui représente pour ma part d’excellents souvenirs. Cela manque à certains anciens du club. » Le RCNMB compte aujourd’hui environ 175 affiliés en réunissant toutes ses sections. Alain Hanot et les responsables de l’association espèrent atteindre la barre des 200 membres à l’avenir, même si ce n’est pas gagné d’avance.

Ils n’oublient pas en tout cas que la voile reste la source du club. Ils font en sorte de sensibiliser au maximum les jeunes à la pratique de ce sport. « Nous avons l’habitude d’accueillir chaque année un rendez-vous du « Volvo Tour of Belgium » dont l’objectif est de faire découvrir la voile aux adolescents. Les organisateurs amènent des optimistes, des régates spécifiques. Certains de nos plus jeunes affiliés y ont déjà participé. L’ASBL « Le pourquoi pas » cohabite avec nous. Elle organise des séances de petites voiles réservées aux enfants handicapés. Elles ont lieu en temps normal le samedi matin. » Le sport nautique n’est pas près de quitter le Grand Large avec la volonté des membres du RCNMB.

Grégory Lefrancq

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mons (Hainaut)Heure-le-Romain (c.f. Oupeye)Oupeye (prov. de Liège)
Aussi en Sport régional